Les 6ème font leurs jeux olympiques

Le mercredi 14 juin 2017 a eu lieu au collège Eugène-Belgrand d’Ervy-le-Châtel les Grandes Olympiades des 6e, matinée d’épreuves venant couronner une année de travail transdisciplinaire histoire-EPS. Ce projet fait suite à la candidature de Paris 2024 par laquelle le collège a eu la fierté d’être labellisé et ce projet a reçu le 1er prix académique UNSS.

Le projet a muri en cours d’histoire, durant lesquels les élèves ont étudié le sanctuaire panhellénique d’Olympie et les jeux qui y étaient organisés en l’honneur de Zeus. Ils ont aussi effectué des blasons sur les cités grecques qu’ils ont choisi de représenter par groupe de 4. C’est ensuite avec les enseignants d’EPS, qui ont fourni un gros travail d’organisation, que les élèves ont étudié plus spécifiquement les sports qu’ils allaient pratiquer et qu’ils se sont entraînés.

C’est finalement mercredi que les élèves se sont affrontées. Défilant avec leurs blasons, ils ont ensuite accueilli Julie, Florine et Raphaël, élèves choisis pour leur comportement exemplaire, qui se sont relayés pour porter la « flamme » olympique. Ensuite, Laura et Pauline ont lu les serments antique et moderne, affirmant ainsi combattre pour un sport propre dans un bel esprit de compétitivité. Les épreuves se sont ensuite enchaînées, les élèves respectant à la lettre les 3 valeurs de l’Olympisme. Ils ont atteint l’excellence en s’affrontant lors de 5 épreuves : sprint (gagné par Gabriel), lutte (victoire d’Andy), lancer de vortex (Louis), triple saut (Thomas) et « course de chars ». C’est l’équipe d’Ithaque, composée de Gabriel, Ethan, Axel et Sigrid, qui a emporté la compétition, talonnée de près par les équipes de Nikaia et Mégare. Ces élèves ont fait preuve de respect à la fois envers leurs camarades mais aussi envers les élèves de 5e qui ont été formés à l’arbitrage et qui ont assuré le bon déroulement des épreuves avec une telle efficacité que les professeurs ont parfois été désœuvrés. Le tout dans la bonne humeur ! Le verre de l’amitié a ensuite été partagé lors d’un petit « banquet » où ils ont grignoté des fruits et des petits gâteaux.

Ce projet, au-delà du plaisir qu’ont les élèves de 6e de se retrouver tous ensemble au stade et au gymnase, a permis aux enseignants de transmettre des valeurs essentielles à ces futurs citoyens telles que le travail en équipe, la solidarité entre partenaires, le respect des règles et le goût de l’effort.

Bravo donc à tous ces athlètes et comme l’a dit Pierre de Coubertin, à l’origine des 1ers JO modernes,  « l’important dans la vie ce n’est pas le triomphe, mais le combat ; l’essentiel ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu » !

Mme Chabosseau